Tadeusz Malinski

Le prof. Malinski est un remarquable scientifique polonais, pionnier mondial dans le domaine de la nanomédecine, deux fois nominé au Prix Nobel de chimie et de médecine. Il a également développé des nouvelles technologies et des nanosystèmes pour une analyse non destructive des peintures. Il travaille en relation avec les plus grandes maisons de ventes aux enchères au monde, pour lesquelles il effectue les expertises.

Le Professeur Tadeusz Malinski est né à Srem en Pologne. Entre 1964 et 1969, il étudie la chimie à l’Université Adam Mickiewicz de Poznan. En 1969, il commence à travailler en tant qu’assistant dans l’équipe de recherche dirigée par le professeur Kazimierz Kapitanczyk à la nouvelle faculté de technologie chimique de l’Université de Technologie de Poznan. Ses recherches se sont principalement concentrées sur l’utilisation de méthodes électrochimiques pour étudier les effets de la rhéologie et de la viscosité des substituts sanguins.

Le professeur Tadeusz Malinski a soutenu sa thèse en 1975 à l’École Polytechnique de Poznan. En 1979, il est invité à travailler dans une équipe de recherche du professeur Philip Elving de l’Université du Michigan à Ann Arbor. Celui-ci est le premier à utiliser les méthodes électrochimiques pour étudier l’ADN et les processus biologiques et, il est le créateur d’une nouvelle branche de l’électrochimie, à savoir la bioélectrochimie. Il est également le précurseur de la biotechnologie. Le professeur Tadeusz Malinski retourne aux États-Unis en 1981 en tant qu’invité de l’Université de Houston au Texas. Il y travaille pendant quelques années comme professeur adjoint (« Assitant Professor »). Il dirige un laboratoire de recherche traitant des caractéristiques des métalloporphyrines et leur application potentielle dans la biotechnologie et dans la thérapie photodynamique du cancer. En 1983, il reçoit une chaire de professeur permanent à l’Université d’Oakland. Il y construit des laboratoires pour la production de nouveaux biomatériaux utilisés dans la bioélectronique, dans la bioélectrochimie ainsi que dans les systèmes utilisés en médecine. En 2000, il reçoit la chaire de professeur « Marvin & Ann Dilley White Chair » et dirige le département de recherches biomédicales ainsi que l’ensemble des laboratoires à l’Université d’Ohio. En 2006, il obtient le prestigieux titre académique de « Distinguished Professor ». Depuis 2005, il est directeur de la faculté de chimie et biochimie à l’Université d’Ohio.

Le professeur Tadeusz Malinski a été invité à donner des conférences dans plus de 120 universités à travers le monde – dont 65 universités américaines, y compris certaines des plus prestigieuses, telles que Stanford, Harvard, Duke, Johns Hopkins, Columbia et Cornell – ainsi que dans des centres médicaux universitaires : Mayo Clinic et Cleveland Clinic.

Il est directeur d’environ 20 thèses de doctorat. Plus de 30 jeunes chercheurs ont été formés dans son laboratoire dans le cadre des études post-doctorales et un certain nombre de professeurs invités y a également travaillé. Parmi les élèves, anciens élèves et collègues du professeur, 30 personnes ont des chaires dans des universités de 17 pays dans le monde.

Le professeur Tadeusz Malinski a reçu plus de 30 prix et distinctions : il a obtenu la Croix de Chevalier de l’Ordre du Mérite, le titre de « Distinguished Professor » à l’Université d’Ohio, la Médaille de Marie Sklodowska-Curie, le titre de Dirigeant du Travail Organique, la Médaille « Pro Memoriam », la Médaille de l’association d’Hipolit Cegielski, la Médaille de l’Association des Amis des Sciences de Poznan, la Médaille de Wladyslaw Bieganski dans le domaine de la médecine, le prix GEMI de l’Institut Karolinska et de l’Université Harvard. Il a été nommé au prix USA Presidential Medal in Science en 2005 ainsi qu’au prix Albert Einstein Word Award in Science en 2010. Tadeusz Malinski est Membre Étranger de l’Académie Polonaise des Sciences.

Il a été nominé deux fois pour le Prix Nobel de chimie et de médecine. Il est l’auteur d’environ 400 articles, livres et brevets. Ses recherches et ses découvertes ont été publiées dans les revues scientifiques les plus prestigieuses. Son travail a été cité près de 10 000 fois dans la littérature mondiale. En 2016, lors du XXXIe Congrès Mondial des Maladies Cardiaques à Boston (Massachussetts, USA), un des trois prix les plus prestigieux en hommage au prof. allemand Albreacht Fleckenstin, lui a été décerné, pour « ses réalisations exceptionnelles dans la recherche fondamentale en cardiologie ».

Au tout début de sa carrière, le professeur Malinski concentre ses recherches sur l’élaboration et l’application de nouveaux matériaux et des systèmes biotechnologiques pour la recherche médicale et le diagnostic médical. Ses premières recherches étaient axées sur la conception et la synthèse de nouveaux matériaux avec des structures similaires aux structures biologiques pouvant conduire l’électricité. La conséquence naturelle de ces études a été d’utiliser ces nouveaux conducteurs biologiques et catalyseurs pour la production de nanocapteurs afin de mesurer les changements dans la concentration et la transmission du signal par le biais de petites particules présentes dans les cellules comme dans les neurones.

La plupart des recherches scientifiques du Professeur Malinski se concentrent sur :

  • l’utilisation de nanocapteurs et nanosystèmes pour la mesure in vivo et in vitro d’environ 20 petites molécules qui sont impliquées dans la transmission de signaux dans le système cardiovasculaire et dans le cerveau ;

  • l’analyse de la relation entre le niveau de stress oxydatif et le cancer du cerveau ;

  • l’analyse du processus de métastase des cellules cancéreuses et le développement de thérapies qui peuvent stopper ce processus ;

  • les études de la relation entre le stress oxydatif et l’ampleur des destructions du cerveau et du cœur lors de l’hypovolémie ;

  • le développement de nouvelles méthodes d’imagerie du processus de sécrétion de l’oxyde nitrique et d’azote superoxyde dans une seule cellule, l’utilisation de cette méthode pour le diagnostic de la vasculopathie cardiaque avant la greffe, et aussi pour le diagnostic précoce (sur la base de mesures d’une simple cellule endothéliale) de l’athérosclérose, du stade de vieillissement, du diabète et la possibilité de la métastase de cellules cancéreuses ;

  • le développement de nouvelles approches thérapeutiques qui permettent de réduire les dommages des tissus du cœur et du cerveau après un accident vasculaire cérébral et une crise cardiaque ;

  • le développement de nouvelles méthodes pour accélérer le traitement des brûlures et des plaies post-chirurgicales et traumatiques ;

  • le développement de méthodes de diagnostic précoce et de traitement précoce de la crise cardiaque et de l’AVC chez les personnes à haut risque ;

  • le développement de nouveaux nano et microsystèmes pour la thérapie ciblée : des tumeurs solides, des maladies cardiovasculaires et du cerveau, des cellules endothéliales endommagées et lors de l’angioplastie.

L’art compte également parmi les intérêts du prof. Malinski. Depuis son enfance, il étudie le dessin et la peinture, et dans les années 1970, il enseigne « L’art et la technique » pendant quelques années à l’Académie des Beaux-Arts de Poznan. Il a développé de nouvelles technologies et des nanocapteurs pour une analyse non destructive des tableaux, qu’il a ensuite utilisés dans le domaine médical pour découvrir et mesurer l’oxyde nitrique dans les cellules vivantes. Ses découvertes ultérieures lui ont permis de perfectionner l’expertise d’authentification des œuvres d’art, en particulier celles des maitres hollandais des XVIe et XVIIe siècles et leur conservation.
Prof. Malinski est un grand patriote et souligne toujours avec fierté ses origines polonaises. Il a créé le premier Musée de l’Armée Nationale (AK) au monde, à Orchard Lake (Michigan) et c’est entre autres grâce à lui que le Musée de Jean Paul II à Washington a été créé.